Hong Kong, abscisse et ordonnée.

L'atterrissage (à moins que ce ne soit un amerrissage) cotonneux, entre ciel et mer, sur une piste somnolente. A moins que ce ne soit moi qui ne soit pas bien éveillée. Les bateaux se perdent sur une ligne d'horizon qui ne se distingue pas, qui ne fait pas son travail de séparation. Une perspective illimitée. … Continuer la lecture de Hong Kong, abscisse et ordonnée.