Chinese New Year, l’année des métalleux

year of the rat 2020

Nihao Nihao la nouvelle année lunaire a commencé!
Le Cochon a déguerpi, back to la porcherie, c’est au tour du Rat de sortir de son trou.
Et un rat loin d’être ordinaire, puisqu’il est, cette année, tout de métal fait… Bienvenue au rongeur bionique !

Rat de Métal. Ça claque non? Mise en situation :
« – Bonne année 2020 ! » s’écrie le Français.
« – Merci, ça file… et surtout la santé hein! » rétorque invariablement le copain français du Français.

« – Bonne année du Rat de Métal! » exulte le Chinois.
« – Mais carrément ! Ça va être être un truc de dingue mon ami! » s’enjaille naturellement n’importe quel badaud à qui le Chinois s’adressera.
Car c’est un peu comme une prophétie, ça ouvre des perspectives. Et, c’est quand même beaucoup plus parlant, une « Metal Rat Year ». C’est moins abstrait qu’une enfilade de chiffres, qui ne fait qu’accélérer la prise de conscience du fameux temps-qui-passe-trop-toujours-tellement vite, et c’est tout. Une évidence, que le jour de son anniversaire se charge déjà, trop souvent, de rappeler à chaque être humain. Un peu de poésie et d’imagination pour commencer l’année, je trouve que c’est se mettre dans de bonnes dispositions, et puis tout ce qui adviendra sera grâce ou à cause du Rat. Oui, je pense qu’il est intellectuellement plus plausible d’accuser un animal que des 2 ou des 0.

carnetsdeshanghai.com_caroline boudehen 10
©IdleBeats

Rat de Métal. Si j’avais monté un groupe de hard, c’est vraisemblablement comme ça que je l’aurais baptisé. Ceci étant dit, je ne suis pas très « hard music », ni groupe d’ailleurs. Du coup, c’est peut-être ce dernier trait de caractère qui me rapproche le plus du Rat, jugé dans l’astrologie chinoise comme un être à tendance individualiste. Et ingénieux aussi. Fourbe, en somme. Et pour cause. Lors de la course légendaire organisée par l’Empereur Céleste en personne – il y a extrêmement longtemps –  pour choisir les 12 heureux élus du star system zodiacal chinois, le Rat a convaincu le Buffle de le prendre sur son dos, afin de ne pas trop galérer. Le Buffle, qui ne sait pas dire non, a dit oui. Confiant, sympa, aidant… Naïf. Et évidemment, juste avant la ligne d’arrivée, ni une ni deux, le rongeur-sans-vergogne a sauté du dos du bovin afin d’être le premier. Voilà l’état d’esprit de la bestiole. C’est peut-être pourquoi pas mal d’enseignes, ou même de personnes, ont décidé que ce n’était pas l’année du méchant Rat égoïste, mais celle de la gentille et mignonne souris.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Disney les en remercie d’ailleurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Shanghai, Yu Garden

Pour celles et ceux qui se demandent pourquoi le Chat ne fait pas partie des animaux retenus par l’Empereur Céleste, je précise que, le Rat n’était pas seul sur le dos du Buffle. Mais avec le Chat. Parce qu’avant cette course, ils étaient best friends. Mais le Rat l’a balancé à l’eau lors de la traversée d’un fleuve – une étape de l’épreuve – du coup celui-ci est arrivé dernier des derniers, et n’a pas pu faire partie de l’élite des douze. Il ne s’en est jamais remis – on le comprend. Ce qui explique que le chat a un problème de base et insolvable avec les rongeurs, depuis cette époque. Hé oui, les Chinois ont une réponse à tout.

Par ailleurs, loin de représenter un petit animal moche et malade dans l’astrologie chinoise, le Rat est au contraire symbole de fertilité et de prospérité. On le dit vif d’esprit, opportuniste, habile pour flairer les bons plans et se mettre les gens dans la poche (ça on l’a bien compris). Ainsi et bien sûr, il a toujours raison (il est de mauvaise foi), il est exigeant (vaguement tyrannique) et il priorise son bien-être (il roule pour lui seul). En gros, pénible à vivre au quotidien mais talentueux, le Rat est une star.

carnetsdeshanghai.com_caroline boudehen 2

D’ailleurs – et on ne remerciera jamais assez le Buffle, comme quoi les gentils ont une fonction utile dans la société – le Rat est le 1er animal du cycle de la ménagerie, le chef de la troupe des douze : il remet les compteurs à zéro. Nouveau coup d’envoi pour 12 ans. Ainsi donc, l’année à venir devrait être remplie d’opportunités… Sachez trouver votre Buffle ! Nouveaux défis à l’horizon, et, ce qui n’est pas rien, on nous prédit  l’accomplissement des idée nouvelles et des utopies. Le Rat nous vend du rêve, à condition de se bouger, cette année plus que les autres, parce qu’elle est bourrée de symbolisme, et ça, ça nous mâche le travail.

Rat des villes, rat des champs, même combat ! Plus que jamais, cette année doit (c’est écrit quelque part) passer par un renversement de l’ordre établi. Si je prends le prisme franco-français… Ça ne serait pas vaguement dans l’air par hasard ?

Qui plus est, le Rat est l’animal le plus petit du zodiaque, qui a su faire de sa faiblesse un atout. Il est donc bardé de ressources, pas le choix s’il veut survivre (c’est une façon de justifier sa muflerie auprès du Buffle, je pense) et il sait comment utiliser ce qui lui a été donné pour réussir. Le David (de David et Goliath) de la mythologie chinoise en quelque sorte. Alors n’oublions pas que, si en chacun de nous somnole un Rat – votre côté rebelle quoi – c’est le moment de le libérer. Histoire de ne pas se laisser jouer du pipeau, comme un certain hiver à Hamelin

joueurdeflute-740x431@2x

…Un peu de douceur dans ce monde métallique :

Auteur : Caroline Boudehen

Journalist, writer & reporter (Asia)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s